Accueil / Actualité immobilière / 5 conseils pour favoriser un bon voisinage

5 conseils pour favoriser un bon voisinage

Des conflits avec le voisinage peuvent parfois causer un stress important et avoir de sérieuses répercussions. À l’inverse, une bonne entente avec ceux-ci peut considérablement faciliter votre vie. Voici quelques conseils pour favoriser un bon voisinage.

1. Créez des liens et communiquez

Vous arrivez dans le quartier ou vous remarquez qu’un voisin vient d’emménager? Dès que l’occasion se présente, un simple « bonjour » vous permettra d’établir le contact. C’est le moyen le plus simple et le plus efficace de créer des liens amicaux et de favoriser la communication.  

Ainsi, si le besoin s’en fait sentir, votre approche pour traiter les questions plus délicates sera facilitée. Vos voisins seront probablement plus conciliants si vous devez aborder des sujets plus épineux comme l’entretien d’une clôture mitoyenne ou une odeur envahissante.

Par ailleurs, si vous pensez leur occasionner des désagréments, notamment en faisant du bruit lors de réparations, informez-les avant. Ils seront plus compréhensifs si vous leur démontrez de l’égard.

2. Mesurez l’impact de vos gestes sur vos voisins

Les actions que vous posez peuvent fortement influencer vos relations avec vos voisins. Aussi, faut-il réfléchir aux conséquences de nos gestes sur leur bien-être.     

Notamment, si vous plantez un arbre, choisissez l’emplacement et l’espèce avec soin. Assurez-vous qu’en grandissant, ses branches et ses racines n’empiéteront pas sur le terrain voisin. Utilisez l’outil d’Hydro-Québec pour choisir le bon arbre ou arbuste.

Voici d’autres exemples qui peuvent aussi faire l’objet de discorde :

  • Certaines activités extérieures
  • L’achat d’un chien
  • L’installation d’une clôture
  • L’entretien de votre terrain
  • Les rénovations

3. Respectez les limites de votre propriété

Avant d’entreprendre des travaux sur votre propriété, d’effectuer un aménagement, une construction ou une installation temporaire, assurez-vous de ne pas empiéter sur le terrain adjacent. Référez-vous au certificat de localisation de votre propriété et conservez-en une copie à jour dans vos dossiers.

Ce document pourrait également faciliter la discussion advenant le cas, par exemple, où votre voisin installait son nouveau cabanon sur une partie de votre propriété.

4. Comprenez et suivez les règles

Prenez le temps de vous renseigner sur les règles municipales. Elles réglementent, entre autres, la construction et les rénovations, l’aménagement et l’entretien des propriétés, le niveau du bruit acceptable, etc. Être propriétaire implique de bien connaître ces règles et de les respecter.

En outre, le Code civil du Québec prévoit qu’un tant que propriétaire, vous êtes responsable de vous assurer que votre propriété, son aménagement et son entretien ne peuvent pas causer de blessures ou de dommages matériels à autrui. Vous devez donc être prudent.

5. Soyez indulgent et accommodant

Enfin, si vous pouvez troubler la quiétude de vos voisins, ceux-ci peuvent en faire autant. Faites donc preuve d’indulgence et montrez-vous accommodant. Ils seront sans doute plus enclins à faire de même à votre égard.

Surtout, si l’un de vos voisins vous dérange continuellement, mieux vaut ne pas attendre d’être au comble de l’exaspération. Il n’est peut-être même pas conscient de vous importuner. Usez donc de diplomatie et tâchez de trouver un terrain d’entente.

Tirez parti du partenariat avec La Capitale!

Si vous êtes un acheteur ou un vendeur DuProprio, pensez à demander une soumission d’assurance auto, habitation ou véhicule de loisirs à La Capitale assurances générales pour profiter des avantages de notre partenariat!

undefined