Accueil / Tout sur la vente / 5 conseils pour vendre une maison à rénover

5 conseils pour vendre une maison à rénover

Vendre une maison pour dire adieu à certains problèmes, ça arrive. Pour ces mêmes raisons, certains acheteurs y verront justement une bonne affaire. Oui, vendre une maison en mauvais état, c’est possible.

Pas besoin de vous lancer dans des travaux d’envergure pour redonner son lustre d’antan à votre habitation. Cette dernière a sans doute des qualités sur lesquelles un acheteur aguerri voudra miser, pour ensuite la remettre en état et à son goût.

Pour réaliser une vente dans ses conditions, votre prix de vente devra être choisi en conséquence. Il s’agit de la première étape, celle qui vous permettra d’attirer un acheteur potentiel. Ensuite, il existe certaines précautions à prendre afin d’éviter les ennuis après la vente.

1. Tenez compte des travaux à faire

Si l’état de la maison risque de décourager les acheteurs potentiels, le prix demandé devra être compétitif et faire un bon contrepoids.

Par exemple, si une maison comparable à la vôtre, mais en bon état, se vend autour de 265 000 $ et que des dépenses de 20 000 $ sont envisagées pour retaper la vôtre, fixer un prix de 245 000 $ et moins pourrait rendre votre maison plus attrayante aux yeux des visiteurs.

2. Songez à des incitatifs

Inclure des biens dans la vente pourrait également vous permettre d’ajouter des bénéfices à la transaction et convaincre l’acheteur hésitant d’acquérir votre maison. Vous avez changé les électroménagers, les luminaires et les stores dans les dernières années, ou encore acheté un spa et un tracteur à gazon? Ces éléments pourraient constituer des inclusions alléchantes.

3. Soyez ouvert à la négociation

Vendre une maison dans ces conditions peut prendre un certain temps, donc demande de la patience. Être ouvert et flexible en négociation vous servira mieux que la fermeté et l’obstination. Visez une transaction où chacune des parties sera gagnante, et il sera plus facile d’en venir à une entente.

Rappelez-vous qu’indiquer « Négociable » dans votre annonce ne veut pas dire que vous concéderez une baisse de prix. Vous démontrez plutôt que vous êtes prêt à discuter.

4. Soyez transparent avec votre acheteur

Au sens de la loi, le vendeur est tenu à la garantie légale envers son acheteur. C’est-à-dire qu’il doit signaler la présence de défauts ou de vices apparents sur l’immeuble. La Déclaration du vendeur est un document qui permet de le faire en dressant un portrait de l’état de la propriété. Soyez transparent quant à l’état réel de sa propriété. Cela évitera de vous exposer à des recours éventuels.

5. Vendre sans garantie légale

La peur d’un recours pour vice caché vous angoisse? Évaluez la possibilité de vendre sans garantie légale et aux risques et périls de l’acheteur. Notez que cette mention peut rebuter certaines personnes, alors il faudra peut-être revoir votre prix à la baisse. Dernier conseil, mentionnez d’emblée votre intention dans votre annonce. Cela vous évitera bien des visites inutiles!