Sélectionnez votre province*
qc
fr
*En Colombie-Britannique, en Saskatchewan et au Québec, les services sont offerts par le biais d’un modèle « à vendre par le propriétaire ». En Alberta, Ontario et au Manitoba, les services sont offerts par ComFree Commonsense Network, une agence de courtage dûment enregistrée dans chacune de ces trois provinces en vertu des lois sur le courtage applicables. En savoir plus.

Mettez votre maison en marché

Votre propriété est prête. Vous devez maintenant en informer les acheteurs potentiels. C’est l’étape de la mise en marché.

La pancarte « À vendre »

La pancarte « À vendre » est un outil élémentaire et important dans la mise en marché de votre propriété. Elle vous sera utile pour obtenir de la visibilité à l’échelle locale et pour attirer l’attention des passants qui s’intéressent à votre quartier.

Médias

Il est bon de joindre le plus grand nombre possible de gens, mais il est plus judicieux et rentable de s’adresser aux acheteurs potentiels de votre propriété. Une publicité ciblée assure de meilleurs résultats. Les sites Internet spécialisés dans l’immobilier et les cahiers dédiés à l’habitation dans les journaux sont deux exemples de visibilité ciblée.

Considérez ceci :

  • La période la plus active de la vente se situe dès le début de la mise en marché d’une propriété. L’objectif se résume donc à présenter votre propriété au nombre maximum d’acheteurs potentiels pendant la période la plus courte possible.
  • Dans vos publicités, demeurez objectif. Insistez sur les aspects de votre propriété qui font l’unanimité. Évitez les détails subjectifs.

Internet, un incontournable

Internet a révolutionné le milieu immobilier. Aujourd’hui, de nombreux acheteurs, incluant ceux qui utilisent les services d’un agent immobilier, effectuent leurs propres recherches sur le Web. Avec DuProprio, vous avez donc l’occasion de rejoindre pratiquement 100 % des acheteurs potentiels. Ce média offre plusieurs avantages :

  • Faible coût : beaucoup d’information, longue période d’affichage, large public captif
  • Accès aux statistiques : nombre de visites, d’appels, etc.
  • Flexibilité : l’information devient accessible dès que vous la mettez à jour

Journaux et magazines, un complément publicitaire

Les petites annonces qui paraissent dans les journaux ou les cahiers spécialisés offrent également la possibilité de joindre beaucoup de gens. Cependant, l’information y est peu détaillée. Votre annonce doit se distinguer des autres. Utilisez un titre original. Insistez sur les avantages de votre propriété. Repérez les annonces qui captent votre attention et inspirez-vous en pour rédiger la vôtre. Règle générale, les textes courts et simples sont les plus efficaces. Variez vos annonces. Les nouvelles annonces engendrent toujours plus d’activité. Les annonces répétitives, qui paraissent chaque semaine, finissent par être ignorées.

Bouche à oreille

La vente d’une propriété se conclut souvent avec des acheteurs qui font partie de l’entourage du vendeur (membre de la famille, collègue de travail, connaissance). Il est donc important d’informer ces personnes de votre démarche de vente.

Documents utiles

Tout au long du processus de vente, vous serez appelé à répondre à diverses questions au sujet de votre propriété. Ayez toujours sous la main les documents qui vous seront utiles dans votre démarche.

  • Les comptes de taxes foncières et scolaires;
  • Les comptes d’électricité et de gaz pour la dernière année;
  • Les factures des travaux de rénovation effectués dans les dernières années;
  • Le certificat de localisation (sinon, vous devez en faire préparer un par un arpenteur);
  • L’acte d’achat ou le titre de propriété;
  • Un rapport d’évaluation, si disponible;
  • Un rapport d’inspection, si disponible;
  • Les règlements de copropriété, s’il y a lieu;
  • Des photos prises en été, montrant l’aménagement paysager et l’extérieur, surtout si la vente a lieu l’hiver.

À propos des appels téléphoniques

Tous les efforts investis dans la promotion de votre propriété ont un seul objectif : que les gens intéressés communiquent avec vous ! La plupart vous joindront par téléphone. Assurez-vous de répondre!

Des trucs?

  • Utilisez un téléphone cellulaire.
  • Utilisez le transfert d’appel.
  • Laissez votre numéro au travail, si c’est possible pour vous.
  • Adaptez votre messagerie. Utilisez une voix cordiale, mentionnez que votre propriété est toujours à vendre, le prix demandé, la taille et le nombre de chambres à coucher.
  • Conservez une copie de votre fiche imprimable près du téléphone comme aide-mémoire et guide de conversation.
  • Notez les noms et numéros de téléphone des gens qui appellent.
  • Demandez-leur quelle annonce ils ont vue. Vous saurez ainsi lesquelles fonctionnent le mieux.

Lorsqu’un acheteur appelle, prenez l’habitude de lui dire que vous êtes dans l’impossibilité de lui répondre maintenant et que vous préférez le rappeler dans cinq minutes. Prenez note de son numéro de téléphone et de son nom et retournez l’appel dans le délai convenu. Ceci vous permet de savoir à qui vous avez affaire et d’associer un numéro de téléphone à cette personne.

Visites libres

Une visite libre peut augmenter la visibilité de votre propriété auprès des acheteurs potentiels. Des affiches « Visite libre » placées aux intersections stratégiques facilitent la circulation vers votre propriété. Annoncez également votre visite libre sur Internet et dans les journaux.

Visites sur rendez-vous

Avant la visite

  • Ouvrez les rideaux et les stores pour laisser entrer la lumière.
  • Éteignez la télévision et mettez une musique d’ambiance à faible volume.
  • Réglez la température de la propriété à un degré confortable.
  • Sortez les animaux de compagnie.
  • Rangez vos objets de valeur.
  • Assurez-vous que la propriété soit propre et en ordre.

Pendant la visite

Accueillez les visiteurs et mettez-les à l’aise en leur offrant de répondre à leurs questions, puis permettez-leur de visiter seuls. Ne tentez pas à tout prix de leur expliquer de long en large les qualités de votre propriété. Adaptez-vous à leur rythme. Vous verrez rapidement s’ils ont de l’intérêt pour votre propriété.

À la fin, demandez-leur comment la visite s’est déroulée et s’il y a des points qu’ils désirent éclaircir avec vous. Si la propriété ne correspond pas à leurs critères, ils vous remercieront et se dirigeront vers la sortie sans poser de questions.

À l’inverse, s’ils sont curieux, qu’ils demandent à revoir quelques pièces et posent beaucoup de questions, vous avez là des acheteurs potentiels intéressés. À cette étape, n’ayez pas peur : suggérez-leur clairement d’acheter votre propriété!

Vous devez garder à l’esprit que les personnes qui appellent pour visiter votre propriété sont des acheteurs potentiels.

  • Ils ont vu la propriété sur Internet et plusieurs photos de l’intérieur.
  • Ils connaissent le prix de vente.
  • En général, ils sont déjà venus la regarder de l’extérieur.

Après la visite

S’ils partent et ne donnent pas de nouvelles après trois ou quatre jours, rappelez-les pour savoir s’ils ont pris une décision. Demandez-leur poliment des détails afin de savoir ce qui leur a plu ou déplu dans votre propriété. Leurs commentaires vous permettront de corriger, s’il y a lieu, les inconvénients mentionnés, en prévision de la visite suivante.

Toutefois, si vous ne pouvez modifier les éléments jugés négatifs (par exemple, les alentours de votre terrain ou encore la localisation de votre propriété), vous pourrez éventuellement ajuster le prix en fonction de ce que les acheteurs sont prêts à payer.

À lire sur le sujet

All