Accueil / Tout sur la vente / 4 qualités d’un bon prix de vente

4 qualités d’un bon prix de vente

Établir un bon prix de vente est la clé d’une transaction réussie. D’abord, il influencera l’intérêt des acheteurs pour votre propriété. Puis, si vous avez bien fait vos devoirs, cette étape rendra votre tâche beaucoup plus facile lors des négociations.

Pour que votre vente soit couronnée de succès, le prix demandé pour votre maison doit…

1. Refléter sa juste valeur marchande

Un bon prix de vente doit être juste, c’est-à-dire qu’il doit refléter la valeur marchande de la propriété. Ce montant est déterminé par le prix qu’un acheteur est prêt à payer pour ce type de propriété, dans un endroit donné et selon l’état du marché.

Pour connaître cette valeur marchande, l'analyse des comparables s’avère la méthode de prédilection des experts. L’évaluateur est sans contredit la meilleure personne pour vous aider à fixer votre prix. C’est pourquoi, chez DuProprio, vous pouvez bénéficier de leur aide. 

Bien sûr, tous les propriétaires veulent obtenir le maximum de bénéfices pour la vente de leur propriété, mais n’oubliez pas que l’acheteur cherche aussi à réaliser une bonne affaire.

2. Être compétitif dans le marché

En effet, l’acheteur veut recevoir le maximum pour son investissement. Si vous lui donnez le choix entre deux produits semblables, il risque de pencher pour l’option la moins chère. Donc, assurez-vous d’afficher un prix compétitif. Si des maisons comparables à la vôtre sont en vente dans votre secteur, vérifiez combien on demande pour ces propriétés.

3. Demeurer réaliste

S’il est normal de garder une marge de négociation, vaut mieux qu’elle soit peu élevée afin que le prix affiché demeure réaliste. Ne faites pas l’erreur de demander un prix trop élevé, vous risquerez alors de perdre des acheteurs qui recherchent votre type de propriété.

Rappelez-vous simplement que les acheteurs font généralement leur magasinage par catégorie de prix. Ceux qui comptent acheter une maison à 250 000 $ vont d’abord s’intéresser à celles qui sont affichées entre 225 000 $ et 275 000 $ avant de regarder celles qui sont plus dispendieuses.

4. Rester objectif

Une maison n’est pas qu’un immeuble, c’est un endroit où vous avez passé de bons moments et créé de nombreux souvenirs. Surévaluer la valeur de sa maison est une erreur commune. Voilà pourquoi s’engager dans le processus de vente demande un certain détachement.

Lorsque vous négocierez avec un acheteur sur le prix d’achat de votre maison, votre argumentaire devra reposer sur des éléments tangibles, par exemple un garage ou un terrain plus grand que celui de vos voisins.

Rappelez-vous qu’en gardant un regard neutre sur votre maison ainsi qu’en établissant un prix attirant pour les acheteurs, vous verrez vos chances de vendre se multiplier!