Accueil / Actualité immobilière / Comment trouver un entrepreneur de confiance pour vos rénovations

Comment trouver un entrepreneur de confiance pour vos rénovations

Envie de profiter de l’effervescence du marché pour vendre votre résidence? Pourquoi ne pas saisir l’occasion pour faire des rénovations et la rendre encore plus attrayante afin d’en tirer le meilleur prix possible? Ou vous venez d’acheter une nouvelle demeure que vous souhaitez rénover à votre image?

Encore faut-il trouver l’entrepreneur à qui confier cette mise en beauté et s’assurer du bon déroulement du projet, ce qui représente souvent un défi pour bien des propriétaires.

Qu’il s’agisse de rénover la salle de bain ou la cuisine, de changer les portes et les fenêtres ou d’ajouter une pièce à la maison, voici les points essentiels à connaître pour choisir le bon entrepreneur pour votre projet.

Planifier les rénovations et établir un budget

C’est décidé, il est temps de rénover! Pour bien débuter cette aventure, il faut soigneusement planifier les rénos à faire. En plus de noter par écrit les travaux à effectuer avec un maximum de détails, il faut aussi prévoir un budget… et s’y tenir. Cela permet d’éviter les « tant qu’à faire » (qui ne finissent plus!) et de faire face aux surprises (l’ouverture d’un mur qui révèle un problème électrique, par exemple, et les frais additionnels qui s’ajoutent).

C’est d’ailleurs une excellente idée d’ajouter un coussin de sécurité de 10 % à 20 % dans le budget total pour ne pas être pris au dépourvu par les imprévus.

Demander des soumissions

Le plan des rénovations devrait être remis à au moins trois entrepreneurs, qui feront une évaluation du coût des travaux et des matériaux, puis vous remettront une soumission.

En plus de la description des travaux à effectuer et du prix, la soumission devrait comprendre un calendrier des travaux, ou à tout le moins les dates de début et de fin, ainsi que les modalités de paiement, entre autres. De façon générale, plus une soumission est détaillée, plus les chances de faire affaire avec une entreprise professionnelle qui correspond à vos besoins sont grandes.

Vérifier la validité de la licence RBQ, la légitimité et les antécédents de l’entrepreneur

Oui, faire des vérifications prend du temps, mais ce temps passé en amont épargne bien des mauvaises surprises en cours de route.

Voici un aperçu des vérifications à effectuer:

  • L’entrepreneur doit détenir une licence de la Régie du bâtiment du Québec (RBQ) (à valider sur le registre en ligne de la Régie). Cette licence prouve que la RBQ a vérifié les qualifications professionnelles et la solvabilité de l’entrepreneur. Notez que la vérification RBQ n’est pas toujours suffisante, et qu’il est recommandé de faire des vérifications plus poussées.
  • La compagnie de l’entrepreneur doit être inscrite au Registre des entreprises du Québec. Ce registre permet de confirmer si l’on fait affaire avec une entreprise établie et de vérifier depuis combien d’années elle existe.
  • Autre étape importante: la vérification auprès de l’Office de la protection du consommateur (OPC). Le Registre des commerçants indiquera si l’entreprise a eu des démêlés avec l’OPC ou si elle a fait l’objet de mises en demeure de la part de clients.

S’assurer que l’entrepreneur détienne un assurance responsabilité

Vérifier si l’entrepreneur et les sous-traitants (s’il y a lieu) possèdent des assurances de responsabilité civile qui couvriront les dommages causés à la propriété ou à celle des voisins durant la construction, ainsi que les blessures que pourraient subir les ouvriers.

  • Demander à voir le certificat d’assurance et noter les numéros de contrat, les noms des compagnies, ainsi que les dates d’expiration.
  • Valider ces informations auprès de la compagnie d’assurance pour s’assurer que le contrat est toujours valide et que l’assurance n’a pas été révoquée.

Miser sur l’expérience de l’entrepreneur

La première rencontre avec les entrepreneurs permet de poser des questions et de voir avec lequel le contact passe le mieux. Le prix est bien sûr un facteur important, mais la confiance et la bonne entente valent aussi leur pesant d’or!

Voici quelques exemples de questions:

  • Depuis combien de temps êtes-vous entrepreneur?
  • Combien de fois avez-vous fait ce type de rénovations?
  • Avez-vous votre propre équipe pour faire les travaux ou confierez-vous une partie ou l’ensemble des travaux à des sous-traitants?
  • Vos travaux sont-ils couverts par une garantie? Si oui, que couvre-t-elle?

Voir si l’entrepreneur est fiable et s’il effectue des travaux de qualité

La meilleure façon de juger des compétences d’un entrepreneur est de voir son travail. Certains possèdent un portfolio de leurs réalisations, qu’il est possible de consulter. Encore mieux, pourquoi ne pas contacter les clients avec qui l’entrepreneur a déjà travaillé et se rendre sur place si possible pour constater de la qualité du travail effectué? On en profite pour poser des questions. Y a-t-il eu des retards? Des conflits? Des problèmes récurrents?

Bon à savoir:

  • Il est préférable de retenir les services d’un entrepreneur qui a déjà exécuté des travaux semblables à ceux demandés. Il connaît les matériaux et les techniques à employer, et les problèmes et solutions inhérents à ce genre de travaux. Ça fait gagner un temps précieux.
  • Demander où l’entrepreneur s’approvisionne et depuis quand. S’il s’approvisionne auprès des mêmes fournisseurs depuis longtemps, c’est qu’il les paie probablement rubis sur l’ongle. Un plus à ajouter dans la colonne des « pour ».

Établir un calendrier détaillé des travaux

Il est important d’établir un calendrier détaillé des travaux et de s’assurer par la suite de vérifier leur avancement afin de déceler le moindre retard. Il faut prendre soin de négocier à l’avance avec l’entrepreneur des pénalités en cas de retards importants du chantier, afin de savoir comment il compte rétablir la situation si ça arrive et éviter de repousser la date de fin.

Ne pas oublier:

  • Demander qui est la personne-ressource à contacter pour le chantier. Il est toujours mieux de parler à une seule personne, comme ça l’information risque moins de tomber dans les craques du plancher et de se perdre!
  • S’informer sur la façon dont se passera la fin des travaux. Le ramassage des débris de construction est-il inclus? Ça permet de conclure sur une bonne note, surtout s’il s’agit de gros travaux de rénovation!

Discuter du prix et des modalités de paiement

S’assurer d’établir un calendrier de paiements et demander à l’entrepreneur ce qui pourrait faire varier le prix au cours des travaux. Mieux vaut le savoir à l’avance! Le premier paiement à faire est l’acompte. Prévoir entre 10 % et 30 % du montant total, selon le projet. Veuillez noter que ce pourcentage peut augmenter dépendamment du choix des matériaux, et peut aller jusqu’à 50% pour du travail d’ébénisterie sur mesure (des armoires de cuisine par exemple).

Effectuer ensuite les paiements par tranches, au fur et à mesure de l’avancement des travaux. Attention! Ne pas verser le dernier paiement avant la fin des rénovations, histoire de s’assurer que les travaux seront bien finis. Un dernier 10 % à 15 % pourra alors être donné à ce moment.

À noter qu’un entrepreneur général peut faire appel à des sous-traitants pour réaliser les travaux. Quand c’est le cas, on reçoit un avis de dénonciation ou de divulgation du contrat. Il faut conserver précieusement ces avis, qui prouve que l’entrepreneur a désigné d’autres parties comme fournisseurs. Si l’entrepreneur ne les paie pas, le propriétaire pourrait être tenu de le faire.

Comment éviter que ça se produise?

  • Rédiger les chèques au nom de l’entrepreneur et du fournisseur.
  • Demander une quittance au fournisseur afin d’avoir la preuve qu’il a bel et bien été payé par l’entrepreneur.

Signer un contrat avec l’entrepreneur

Un contrat est une police d’assurance. Il est possible de s’y référer en cas de litige avec l’entrepreneur.

Le contrat devrait entre autres contenir :

  • le nom de l’entrepreneur et ses coordonnées;
  • son numéro de licence de la Régie du bâtiment du Québec;
  • les numéros de police d’assurance de responsabilité civile de l’entrepreneur et le nom de la compagnie d’assurances;
  • une description précise des travaux et des matériaux utilisés;
  • le coût total;
  • les modalités de paiement;
  • un calendrier de réalisation des travaux (avec les dates de début et de fin);
  • les garanties;
  • les détails sur le ramassage des débris;
  • une clause annulation ou une compensation financière en cas de non-respect du contrat.

Dénicher un entrepreneur fiable

Choisir un entrepreneur fiable et compétent est une étape cruciale dans le processus de rénovation et de construction. C’est pourquoi il est fondamental de bien le choisir, afin d’augmenter les chances d’obtenir satisfaction, tant au niveau de la qualité des travaux que du prix.

Si vous manquez de temps et voulez un coup de main pour trouver un entrepreneur de confiance, vous pouvez aussi faire appel à RénoAssistance : leur équipe sera en mesure de vous recommander des entrepreneurs qui ont réussi un Processus de vérification en 53 points des plus exhaustifs.  

 

Auteure : Chantal Tellier