Accueil / Tout sur la vente / 4 questions à poser à la personne qui demande une visite

4 questions à poser à la personne qui demande une visite

Avant de prendre rendez-vous avec un acheteur potentiel qui souhaite visiter votre maison à vendre, mieux vaut lui poser quelques questions. Cela permet de qualifier l’acheteur. En d’autres mots, vous verrez s’il est sérieux dans ses démarches et si votre demeure correspond bien à ses besoins.

Ainsi, vous éviterez des malentendus qui pourraient vous faire perdre du temps, mais aussi à votre acheteur.

1. Pouvez-vous me donner vos coordonnées?

La réponse « non » à cette question n’est pas une option, estime Martin Desfossés, coach en immobilier chez DuProprio. En effet, un vendeur a le droit de savoir à qui il a affaire. Avec ses coordonnées, vous pourrez notamment confirmer avec lui le moment exact de la visite. Vous éviterez ainsi de préparer votre maison pour un acheteur potentiel qui ne se présentera jamais.

Sachez d’ailleurs qu’un agent immobilier a l’obligation de s’identifier et de vous dire ses intentions. Si vous avez pris la décision de garder le contrôle de la transaction et ne voulez pas recevoir la visite d’un courtier, vous pourrez lui faire savoir tout de suite.

2. Avez-vous consulté notre annonce?

Votre annonce contient beaucoup de renseignements au sujet de votre propriété. En la parcourant, l’acheteur potentiel saura rapidement si le produit que vous offrez correspond bien à ses besoins et si le prix demandé lui semble raisonnable. Si cela n’a pas encore été fait, assurez-vous de lui fournir un maximum d’informations avant de le rencontrer pour une visite.

Si le nombre de chambres ou la superficie ne lui conviennent pas, ce n’est pas de bon augure. Cependant, si la propriété semble convenir, prenez rendez-vous et invitez-le à consulter votre annonce sur DuProprio. Il validera tout ce dont vous venez de parler et pourra vous rappeler si, au contraire, il n’est plus intéressé.

3. Quelle est la date d’occupation recherchée?

Cette question toute simple vous indiquera si une entente est possible avec l’acheteur potentiel ou si cela risque de se compliquer. En identifiant les besoins de chacun dès le départ, vous éviterez de vous retrouver devant une impasse une fois rendu à finaliser l’offre d’achat.

Prenons l’exemple suivant : l’acheteur doit absolument quitter son logement actuel avant le 1er juillet et voudrait une prise de possession durant l’été. De votre côté, vous ferez l’acquisition d’une maison neuve qui ne sera prête qu’en novembre. C’est problématique! Pour vous entendre, l’un d’entre vous devrait trouver un lieu de résidence temporaire, et ce n’est clairement pas l’idéal.

4. Êtes-vous propriétaire d’une maison?

Si c’est le cas, vous saurez que cet acheteur potentiel a probablement les moyens d’acheter la vôtre, car il est déjà propriétaire. Ensuite, demandez-lui si sa maison est sur le marché, déjà vendue ou s’il la mettra en vente prochainement. Au fond, vous voulez savoir s’il est forcé de vendre avant d’acquérir votre demeure, puisque son offre d’achat sera alors conditionnelle à la vente de cette propriété. Il faudra prévoir un délai pour la réalisation de cette condition.

Il s’agit plutôt d’une première habitation? Afin de savoir s’il peut obtenir les fonds nécessaires pour l’achat, vérifiez s’il détient ou s’il a commencé les démarches pour avoir une préqualification hypothécaire. Vous verrez alors le sérieux dans ses démarches. Toutefois, ne pas avoir en main une préqualification bancaire ne signifie pas que l’acheteur n’a pas les moyens d’acheter. Vous pourriez très bien envisager d’accepter une offre de sa part. Seulement, il devra vous fournir une preuve de son acceptation hypothécaire à l’intérieur des délais prescrits dans l’offre d’achat.

Les réponses de votre acheteur potentiel vous conviennent? Prenez rendez-vous, et vous verrez jusqu’où cette visite pourrait vous mener.