Accueil / Tout sur l'achat / Comprendre le lexique derrière un prêt hypothécaire

Comprendre le lexique derrière un prêt hypothécaire

Vous êtes sur le point d’acheter votre première propriété? Vous devrez bientôt discuter hypothèque avec les conseillers de différentes institutions bancaires. Voici un petit lexique pour vous familiariser avec les termes et les conditions qu’il faudra négocier dans votre contrat.

Le prêt hypothécaire

L’hypothèque est un prêt garanti par un immeuble, qui est consenti par une institution financière (le créancier) pour faire l’achat d’une maison. Sachez que, si vous n’effectuez pas vos paiements mensuels, cette institution pourra saisir votre propriété et la mettre en vente afin d’être remboursée.

Ce prêt peut être ouvert, c’est-à-dire qu’il est possible de le rembourser sans devoir payer une pénalité, ou fermé. Dans ce cas, les échéances de paiements sont prédéterminées et un remboursement hâtif pourrait entraîner une pénalité.

La mise de fonds

Une mise de fonds minimale de 5 % est exigée pour faire l’acquisition d’une maison. Ainsi, si vous souhaitez acheter une maison d’une valeur de 300 000 $, vous devrez débourser un montant minimal de 15 000 $, qui provient de vos épargnes personnelles. Dans cet exemple, vous auriez ensuite à demander un prêt hypothécaire de 285 000 $ pour couvrir le reste de votre investissement.

Le RAP

Les premiers acheteurs auront la possibilité de réaliser un RAP pour payer cette mise de fonds. Il s’agit du régime d’accession à la propriété (RAP), un programme gouvernemental qui permet de sortir une partie de leurs régimes enregistrés d’épargne-retraite (REER), sans devoir payer d’impôt sur le retrait.

L’Incitatif à l’achat d’une première propriété

Le gouvernement du Canada offre également un tout nouveau programme pour favoriser l’accès à la propriété. L’Incitatif à l’achat d’une première propriété représente un prêt sans intérêt ni remboursement avant 25 ans ou à la revente de la maison. Ce montant permet au nouveau propriétaire de réduire ses paiements hypothécaires.

L’assurance prêt

À moins d’avoir une mise de fonds de 20 % ou plus du prix d’achat, le prêt hypothécaire devra être assuré par la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), Genworth ou Canada Guaranty. Cette assurance est distincte de l’assurance habitation et peut être payée au moment de l’acquisition de la propriété ou incluse dans les versements hypothécaires.

Le taux d’intérêt

Le taux d’intérêt est en quelque sorte le prix à payer à l’institution financière pour obtenir un prêt. Il s’exprime en un pourcentage, fixe ou variable, qui peut différer d’une institution à l’autre. Cet intérêt est ajouté au montant total du prêt et sera payé dans les mensualités hypothécaires.

L’amortissement

Sachez également que l’amortissement est la période de temps sur laquelle s’échelonne le remboursement du prêt. La période d’amortissement maximale est fixée à 25 ans.

Le terme

De son côté, le terme hypothécaire représente la durée du contrat qui lie l’acheteur et l’institution financière. En temps normal, le terme est beaucoup plus court que la période d’amortissement, et varie généralement entre six mois et cinq ans.

Si vous souhaitez changer les conditions de ce contrat avant son échéance, cela risque de vous coûter une pénalité. Ces clauses pourront cependant être négociées lors du renouvellement. Si le propriétaire veut augmenter son emprunt ou prolonger l’amortissement, il faudra plutôt envisager un refinancement hypothécaire.

La préqualification

Sachez finalement qu’avant même de chercher la maison de vos rêves et demander votre prêt hypothécaire, vous devrez connaître votre capacité d’emprunt. Il s’agit de la préqualification hypothécaire. En plus de vous garantir un taux d’intérêt pour une durée déterminée, sous certaines conditions, cette préqualification sera couramment demandée par le vendeur dont vous souhaitez visiter la propriété.