Accueil / Tout sur la vente / 3 réponses possibles à une offre d’achat

3 réponses possibles à une offre d’achat

Ça y est, un acheteur est maintenant prêt à déposer une offre d’achat. Différentes options s’offrent à vous, et vous n’êtes pas forcé de prendre une décision sur-le-champ.

D’abord, vérifiez le délai (habituellement de 1 à 10 jours) dont vous disposez pour accepter cette offre et indiquez à l’acheteur que vous allez y réfléchir. Ensuite, convenez d’un moment où vous pourrez vous rencontrer à nouveau.

Pendant ce temps de réflexion, profitez-en pour faire appel à un notaire de l’équipe DuProprio ou encore, à un professionnel en pratique privée. Cela vous permettra de valider et de bien comprendre chacune des clauses de cette offre d’achat. Ainsi, vous saurez si elle convient réellement à vos besoins.

1. Accepter l’offre d’achat

Si les termes de l’offre d’achat (prix, conditions, date d’occupation, etc.) vous conviennent, vous pourrez choisir de l’accepter. C’est la situation idéale. Rappelez-vous simplement qu’une offre d’achat acceptée devient un contrat irrévocable. Vous devrez alors vous conformer aux conditions de vente prévues.

Par contre, l’accepter ne signifie pas nécessairement que la maison est vendue. En effet, si des conditions sont inscrites à l’offre d’achat, il faudra attendre qu’elles soient réalisées avant de sortir votre autocollant J’ai vendu.

2. Présenter une contre-offre

La plupart des termes vous conviennent, mais pas tous? Vous pouvez présenter à l’acheteur une contre-offre. Cette dernière permet de modifier les termes et les conditions inscrites à l’offre d’achat initiale. Par exemple, vous pouvez lui signifier que tous les termes de son offre initiale vous conviennent, mais que vous aimeriez obtenir le prix de vente X au lieu du montant qu’il vous offre.

Afin d’éviter un va-et-vient entre offres et contre-offres, vous avez tout intérêt à négocier de vive voix. Ainsi, vous en viendrez plus facilement à une entente, qui pourra ensuite être mise sur papier dans une nouvelle offre d’achat.

3. Refuser l’offre d’achat

Si ce qu’on vous a offert ne vous convient pas, expliquez bien à votre acheteur pourquoi vous refusez son offre en utilisant des arguments tangibles, par exemple que le prix proposé ne reflète pas du tout celui du rapport d’évaluation que vous avez entre les mains. Alors, il aura l’occasion de reconsidérer sa position en cherchant un compromis raisonnable.

Peu importe votre décision, indiquez-la dans la case Réponse du vendeur de l’offre d’achat. En cas de problème, rappelez-vous qu’un notaire DuProprio ou en pratique privée, ou un avocat sont les seuls professionnels habilités à vous donner des conseils d’ordre juridique.