Accueil / Tout sur la vente / Vendre en surenchère : préparation, négociation et décision

Vendre en surenchère : préparation, négociation et décision

Dans un marché où les acheteurs sont nombreux et la quantité de propriétés à vendre est moindre, les vendeurs se trouvent en position de force. Si leur type de propriété est en forte demande, ils peuvent se préparer à l’idée de recevoir plusieurs offres d’achat dans un court laps de temps.

La surenchère va survenir lorsqu’un ou plusieurs acheteurs proposeront un prix supérieur à celui demandé. Nul besoin de paniquer, ces promesses d’achat seront traitées de la même façon que les autres. Vous pouvez donc commencer la mise en vente de votre propriété avec confiance et enthousiasme.

Fixer une date pour la réception des offres

Parce que vous n’avez pas le contrôle sur ce que les acheteurs seront prêts à payer pour votre propriété, l’objectif demeure de fixer un prix de vente juste et réaliste. Cela vous permettra d’attirer l’attention des bons acheteurs, ceux qui cherchent votre type de propriété.

Dès les premiers moments de votre mise en marché, vous aurez une idée de l’engouement pour votre produit. Ce sera le cas, par exemple, si vous recevez rapidement plusieurs demandes de visites. Différentes stratégies sont alors possibles.

« Vous pourriez informer les personnes intéressées que vous recevrez les offres d’achat jusqu’à une date déterminée et qu’aucune décision ne sera prise d’ici là. Vous pourriez aussi attendre de recevoir une première offre et ensuite, vérifier auprès des personnes intéressées si elles souhaitent en faire une également, leur précisant à quel moment vous prendrez une décision », propose Martin Desfossés, coach en immobilier chez DuProprio.

Vous entendre sur un délai de réponse

La première règle lorsque vous recevez une offre d’achat, valide en tout temps, est de vous entendre avec l’acheteur sur un délai de réponse. Il peut être préférable de ne pas accepter une offre sur-le-champ, ni verbalement ni par écrit. Ce moment de réflexion vous permettra de considérer la proposition ou de comparer les différentes options sur la table.

« Vous pourrez profiter de ce moment pour contacter un de nos notaires ou un notaire en pratique privée, qui répondra à vos questions au sujet des différentes clauses du contrat. Cette étape vous permettra de conclure une transaction en toute tranquillité », conseille Elena Maria Bejan, notaire chez DuProprio.

Demander une bonification de l’offre

Tant qu’aucune offre n’est acceptée, ce sera possible de demander à chacun des prétendants s’il souhaite bonifier son offre. Tout peut être modifié : le prix, les conditions, la date de vente et d’occupation. Si les acheteurs ne l’ont pas déjà fait, vous pourriez par cette action créer une surenchère.

En ce sens, vous avez tout intérêt à demander aux acheteurs potentiels de vous fournir une lettre de préapprobation hypothécaire, preuve qu’ils ont la capacité de payer le montant offert ou bonifié.

Choisir la proposition qui fait votre bonheur

Il ne restera plus qu’à choisir l’offre qui répond à vos besoins, s’il y en a une, et d’annoncer la bonne nouvelle à votre acheteur. Vous pouvez ensuite informer les acheteurs non retenus de votre décision. « Parce qu’une vente ne se déroule pas toujours comme prévu, demandez-leur s’ils désirent être informés si l’offre acceptée devait tomber en cours de route », recommande Martin Desfossés.

Enfin, si vous acceptez une offre d’achat qui aurait été bonifiée, gardez une preuve verbale ou écrite des changements apportés. L’offre initiale et cette preuve de bonification formeront un seul contrat. Sinon, c’est possible de remplir un nouveau formulaire dans lequel se trouveront tous les termes de cette nouvelle entente.

Pour découvrir comment notre équipe peut vous accompagner dans la vente de votre propriété, appelez-nous au 1-866-387-7677.

DuProprio, comment ça marche? Planifiez une rencontre.