Accueil / Tout sur l'achat / Acheter une maison en contexte de surenchère

Acheter une maison en contexte de surenchère

Acheter une propriété dans un marché où les propriétés à vendre s’envolent comme des petits pains chauds n’est pas toujours évident. La patience est de mise pour les acheteurs qui devront parfois s’y prendre à quelques reprises avant de voir leur offre d’achat être acceptée.

Dans un tel marché, ce n’est plus rare de voir un acheteur offrir un montant supérieur au prix affiché pour une maison ou un condo. Il fait alors de la surenchère. Bien qu’alléchante pour le vendeur, celui-ci pourrait choisir une seconde offre uniquement parce que cette dernière ne serait pas conditionnelle à la vente d’une autre propriété.

Il y a donc différents éléments à prendre en considération afin de faire valoir son dossier auprès d’un vendeur.

Le prix d’achat

Avant d’entrer dans une surenchère, qui pourrait escalader s’il y a de la compétition et une demande de bonification de la part du vendeur, c’est important pour l’acheteur de réfléchir à ceci : quel prix maximal est-il prêt à payer pour acquérir cette propriété?

Ensuite, quelle est sa capacité d’emprunt? Obtenir une préqualification hypothécaire est essentiel dans ce contexte. Non seulement elle détermine le montant qu’un acheteur peut obtenir, mais ce document qui provient d’une institution bancaire sera une plus-value aux yeux du vendeur.

En gardant ces deux éléments en tête, l’acheteur pourra préparer son offre d’achat et connaître sa limite advenant une surenchère.

La date d’occupation

Tout est négociable, même une date d’occupation. Le vendeur se fait construire et sa nouvelle maison sera prête dans seulement 5 mois? Si un acheteur souhaite faire une offre d’achat pour une prise de possession plus rapide, il devra compenser autrement, par exemple en offrant un montant qui considère l’entreposage ou la relocalisation temporaire des propriétaires. L’idéal serait de faire une offre qui correspond aux besoins du vendeur.

Les conditions

Les trois principales conditions d’une offre d’achat sont la preuve de financement, l’inspection et la vente de la propriété de l’acheteur. Tant que ces conditions ne sont pas réalisées, la vente n’est pas officielle. Lorsque plusieurs offres se trouvent sur la table, le vendeur pourrait favoriser celle qui a le moins de conditions possible. Cependant, il est préférable de s’informer sur les implications et les risques associés au retrait de ces clauses, notamment auprès d’un notaire en pratique privée.

Le contact humain

L’avantage de visiter une maison en présence du propriétaire, c’est que l’acheteur peut poser toutes les questions qu’il souhaite pendant la rencontre et commencer les négociations en discutant des éléments mentionnés plus haut avec lui. Un acheteur bien préparé, qui connaît bien ses besoins, saura rapidement si la propriété correspond à ce qu’il recherche.

Par la même occasion, il pourra établir un lien de confiance avec le vendeur en lui démontrant le sérieux de sa démarche. Un élément qui pourrait faire la différence lorsque le propriétaire aura à choisir une offre plutôt qu’une autre.

Un projet de vente? On peut vous aider.