Accueil / Tout sur l'achat / 5 façons de se préparer financièrement à l’achat d'une maison

5 façons de se préparer financièrement à l’achat d'une maison

Pour la plupart des gens, le principal obstacle à devenir propriétaire est leur situation financière. Toutefois, il existe différentes façons de se préparer à l’achat d’une maison.

Voici 5 conseils qui aideront le futur propriétaire à se rapprocher de son objectif.

1. Évaluer sa capacité d’emprunt

La meilleure façon d’évaluer sa capacité d’emprunt est de rencontrer un conseiller financier. En faisant l’analyse de la situation financière et des revenus du demandeur, il sera en mesure de faire ses recommandations. Est-ce possible de devenir propriétaire? Est-ce que ce revenu est suffisant pour rembourser un prêt hypothécaire et d'autres dettes? Le conseiller financier saura guider son client.

Le rencontrer au tout début de la démarche d’achat, soit avant même de se lancer dans la recherche de la maison de ses rêves, est une sage décision. Le conseiller financier pourra d’ailleurs préparer au futur propriétaire une préapprobation hypothécaire, où sera indiqué le montant maximal de l’emprunt qu'il est en mesure de contracter.

2. Régler ses dettes

Une bonne façon d’assainir ses finances personnelles et d’améliorer sa situation financière est de régler ses dettes. Ensuite, ce sera plus facile d’épargner et de constituer une mise de fonds.

Aussi, si quelqu'un a peu de dettes et un bon capital financier, il aura l’occasion de réaliser des économies sur les frais d’emprunt et les intérêts.

3. Faire un budget bien ficelé

Pour éviter les mauvaises surprises lorsqu'on devient propriétaire, il est préférable d’établir un budget réaliste.

Ce budget devrait tenir compte de sa capacité à rembourser le prêt hypothécaire ainsi que toutes les autres dépenses liées à la propriété. Ces dépenses incluent les taxes municipales et scolaires, le chauffage, l’électricité, les frais de copropriété (dans le cas d’un condo) et les différents frais d’entretien (déneigement, rénovations, entretien extérieur, etc.).

Il faut également tenir compte des frais liés à l’acquisition de la propriété. Cela inclut notamment les frais de mutation (taxe de Bienvenue), les honoraires du notaire et les frais de déménagement.

4. Épargner pour la mise de fonds

Pour acquérir une propriété, il faudra effectuer une mise de fonds d’au moins 5 % du prix d’achat. Cela signifie que, pour acheter une maison d’une valeur de 200 000 $, il faudra débourser un montant d’au moins 10 000 $. Lorsqu'on prévoit devenir propriétaire, vaut mieux commencer à mettre de l’argent de côté tout de suite.

De plus, si la mise de fonds est inférieure à 20 %, il faudra souscrire à une assurance prêt hypothécaire. Celle-ci varie habituellement entre 0.5 % et 2.90 % de la somme empruntée, et elle est ajoutée au montant du prêt. 

Il faut garder en mémoire que : plus la mise de fonds est importante, moins le prêt à rembourser sera élevé. Par conséquent, il y aura moins d’intérêts à payer, et ça permet même éviter d’assurer le prêt.

5. Changer ses habitudes de consommation

Enfin, il faut se donner les moyens de ses ambitions. Régler ses dettes, faire un budget et épargner sont autant de gestes qui demandent de la discipline. Pour y arriver, il faut généralement changer certaines habitudes.

Utiliser le crédit avec précaution, limiter ses dépenses et s'imposer une méthode qui permet de constituer une mise de fonds ou de rembourser ses dettes, sont différents moyens d'arriver à ses fins.

En résumé, adopter tout de suite le mode de vie d'un propriétaire permet de savoir si une personne est prête à le devenir, mais également de voir s’il y a des choses à changer dans ses habitudes de consommation.