Accueil / Actualité immobilière / Visite libre et distanciation sociale : comment faire?

Visite libre et distanciation sociale : comment faire?

S’il est préférable de planifier des visites avec des acheteurs sérieux, c’est maintenant possible de tenir une visite libre tout en limitant les risques liés à la COVID-19. Lorsqu’un propriétaire choisit d’organiser cette activité, il devra néanmoins suivre les règles établies par le gouvernement du Québec*.

Pour être autorisé, un rassemblement doit se limiter à un maximum de 10 personnes, qui doivent idéalement provenir d'un maximum de 3 ménages. De toute façon, c’est déjà conseillé dans le cadre d’une visite libre de limiter le nombre de personnes et de faire entrer une personne ou un couple à la fois. 

« D’abord, ça permet au propriétaire de faire le tour avec les visiteurs, de répondre à leurs questions et d’ouvrir les portes et les armoires pour eux. Dans un contexte de distanciation sociale, on veut limiter leurs points de contact. En plus, ça va permettre au propriétaire de désinfecter les surfaces potentiellement à risque de contamination entre chaque visiteur, explique Martin Desfossés, coach en immobilier.

« Ensuite, ça évite aux acheteurs potentiels d’être distraits par d’autres visiteurs et de mieux s’approprier les lieux, poursuit-il. Pendant qu’un couple visite à l’intérieur, le conjoint ou un proche du propriétaire peut commencer à discuter de la propriété avec le prochain visiteur et de ses besoins. Ils peuvent aussi faire le tour du terrain, lorsque c’est possible. »

Quelques règles d’hygiène à suivre

Somme toute, les mesures à prendre lors d’une visite libre demeurent généralement les mêmes que lors d’une visite planifiée. On demandera au visiteur de se laver les mains et de garder une distance de 2 mètres en tout temps.

La différence, c’est qu’il faudra demander aux visiteurs s’ils ont voyagé dans les 14 derniers jours ou s’ils présentent des symptômes de la COVID-19 à leur arrivée. « Si c’est le cas, n’hésitez pas à prendre leurs coordonnées et à planifier une visite plus tard », recommande Martin Desfossés.

Il y a différentes raisons d’organiser une visite libre, notamment parce qu’elle permet de rencontrer plusieurs acheteurs potentiels dans un court laps de temps. Téléchargez nos recommandations afin de vous assurer de tenir cette activité dans le respect des consignes de la santé publique.

*Le gouvernement du Québec a permis les rassemblements intérieurs, sous certaines conditions, à partir du 15 juin, à l’exception de la communauté métropolitaine de Montréal (CMM), de la municipalité régionale de comté de Joliette et de la ville de L’Épiphanie, pour qui ce sera permis à partir du 22 juin.