Accueil / Actualité immobilière / COVID-19 : Visiter une propriété dans les règles de l’art

COVID-19 : Visiter une propriété dans les règles de l’art

L’heure est enfin arrivée, le Québec a commencé son plan de déconfinement graduel, incluant la reprise des activités en immobilier le 11 mai. Afin de limiter les risques de transmission de la COVID-19, ces activités devront respecter les mesures d’hygiène et les directives de distanciation sociale émises par la santé publique, notamment lors des visites de maison.

Tant que le contexte l’exigera, le vendeur et l’acheteur ont tout intérêt à optimiser leurs premiers échanges par téléphone, courriel ou appel vidéo, et ce, avant même de prévoir une visite, L’idée, c’est de s’assurer que la propriété correspond bien au budget et aux besoins de l’acheteur, par exemple, en discutant de la date d’occupation recherchée, des particularités de la propriété et de préqualification hypothécaire.

Il ne faut pas hésiter à faire le tour de l’annonce ensemble, des photos à la visite virtuelle 3D (si disponible), en passant par la description de la propriété. C’est aussi possible de montrer la disposition des lieux lors d’une vidéoconférence.

Respecter certaines mesures d’hygiène

Lorsque les premiers échanges s’avèrent concluants, il est temps de prendre rendez-vous. Entretemps, si le vendeur, l’acheteur ou une personne avec qui ils sont en contact a développé des symptômes de rhume, grippe et autres ou a voyagé dans les 14 derniers jours, il est fortement recommandé de repousser cette rencontre à une date ultérieure.

Lors de la visite, certaines mesures seront à privilégier :

  • Limiter le nombre de personnes présentes. Par exemple, le propriétaire reçoit un seul visiteur à la fois, si possible;
  • Éviter la présence d’enfants ou de personnes âgées (70 ans et +);
  • Garder une distance de 2 mètres en tout temps;
  • Laisser le propriétaire ouvrir les portes et armoires pour éviter au visiteur d’y toucher;
  • Se laver les mains avant et après la visite.

De son côté, le propriétaire est également invité à désinfecter les rampes ou autres surfaces de contact potentielles de sa propriété avant l’arrivée du visiteur et après son départ.

Éviter les visites libres

Même si les visites de propriété ont repris, participer à une visite libre viendrait à l’encontre des consignes de la santé publique, qui souhaite toujours limiter les déplacements non essentiels et les rassemblements. Par conséquent, il n’est pas recommandé de tenir ce genre d’événement pour l’instant.

Il faut garder en mémoire qu’une bonne discussion entre un vendeur et un acheteur potentiel permet d’éviter les visites inutiles. Il s’agit d’une étape importante qu’on ne peut appliquer lors d’une visite libre.

Dans le contexte actuel, vendre ou acheter une maison sans intermédiaire détient un certain avantage. Non seulement le vendeur gardera le contrôle de la visite, évitant ainsi à un inconnu de toucher à ses effets personnels, mais l’acheteur obtiendra les réponses à ses questions directement pendant la visite. Ensuite, les négociations et la conclusion de la transaction pourront se faire à distance grâce aux différents outils technologiques disponibles de nos jours.