Accueil / Actualité immobilière / Comment réagir face à la hausse des taux hypothécaires?
Maison avec chevron Desjardins Maison avec chevron Desjardins

Comment réagir face à la hausse des taux hypothécaires?

Présenté par Desjardins

Les taux d’intérêt, notamment ceux liés au financement hypothécaire, fluctuent selon le contexte économique et les mouvements sur les marchés financiers. Après être demeurés à des niveaux historiquement bas pendant la pandémie, les taux d’intérêt doivent inévitablement connaître des hausses. Voici des explications, les conséquences pour vous et ce que vous pouvez faire.

Pourquoi les taux augmentent-ils?

Entrons tout de suite dans le vif du sujet. La Banque du Canada vise l’atteinte d’une bonne croissance de l’économie, mais sa priorité est de maintenir le taux d’inflation entre 1 % et 3 %. Le principal outil dont elle dispose est le taux directeur. Les institutions financières, comme Desjardins, se basent sur celui-ci pour établir les taux d’intérêt de certains de leurs produits.

Lorsque l’économie est au ralenti, les banques centrales peuvent abaisser leur taux d’intérêt pour faciliter l’accès au financement et stimuler la consommation. Ainsi, au début de la pandémie, la Banque du Canada a rapidement ajusté à la baisse son taux directeur à un plancher historique de 0,25 %.

Inversement, lorsque les prix de l’immobilier, de l’essence et de l’épicerie s’emballent, les banques centrales interviennent pour limiter l’augmentation du coût de la vie entre 1 % et 3 % par année. Au-delà de ce seuil, le taux directeur peut être augmenté pour ralentir l’activité économique. « Des taux d’intérêt élevés ont tendance à inciter les gens à épargner, et à moins emprunter », ajoute Isabel Cousineau, chef de produits de financement à l’habitation chez Desjardins.

Anticiper l’évolution du taux directeur est complexe, car celui-ci est influencé par de nombreux facteurs, comme le comportement des marchés et les tensions géopolitiques. Voilà pourquoi les économistes de Desjardins ajustent régulièrement leurs prévisions et publient un grand nombre d’articles sur l’actualité économique et financière.

Quoi faire avec la hausse des taux hypothécaires?

Il faut d’abord garder son calme. En économie, les hausses de taux représentent un phénomène cyclique qui vise principalement à ralentir la hausse du coût de la vie.

Depuis plusieurs années, les demandes de financement hypothécaire sont soumises à un test de résistance. L’institution financière base son évaluation sur un taux supérieur à celui proposé. « La capacité de remboursement a donc déjà été vérifiée dans un contexte de taux d’intérêt plus élevé », explique Isabel. À moins d’un changement important à votre situation financière, vous devriez déjà disposer d’une marge de manœuvre suffisante pour absorber des paiements hypothécaires plus élevés.

Selon les circonstances, voici quelques stratégies à envisager lorsque des hausses de taux sont à prévoir. Restez à l’affût en consultant les taux hypothécaires en vigueur.

Vous êtes un premier acheteur ou une première acheteuse

Dès que votre projet d’accéder à la propriété devient sérieux, communiquez avec votre institution financière pour obtenir une préautorisation hypothécaire. Seront alors évalués le montant maximal et le montant réaliste que vous pourriez emprunter en fonction de vos revenus et de votre mise de fonds. Une préautorisation hypothécaire vous permet également de geler votre taux hypothécaire, ce qui permet de vous éviter de vous préoccuper d’éventuelles hausses durant la période définie. Chez Desjardins, cette démarche vous permet normalement de fixer le taux pour une période de trois mois. Votre conseiller ou conseillère pourra vous dire si vous vous qualifiez pour la garantie de taux prolongée jusqu’à six mois.

Vous êtes déjà propriétaire

Une hausse de taux n’influence habituellement pas le montant de vos paiements hypothécaires. Cependant, certaines particularités s’appliquent selon le prêt hypothécaire choisi.

Financement à taux fixe

Un taux fixe demeure identique pendant toute la durée du terme. Vous savez exactement à combien s’élèvent vos paiements et quel sera le solde de votre prêt au moment du renouvellement. Cependant, si vous mettez fin à votre contrat avant l’échéance (par exemple, en vendant votre propriété), vous aurez généralement à verser une indemnité supérieure qu’avec un taux variable. 

Enfin, si le taux d’intérêt est plus élevé au moment du renouvellement qu’il ne l’était au début de votre financement précédent, une hausse des paiements pourrait être à prévoir.

Prévoyez le coup, et prenez le temps de revisiter votre budget tout de suite. Un exercice budgétaire complet vous aidera à rationaliser vos craintes et à évaluer votre latitude de budget. Si vous avez la possibilité de le faire maintenant, contactez votre institution financière pour augmenter vos paiements hypothécaires. Cela contribuera à réduire le capital du prêt et à diminuer le solde au moment du renouvellement.

Financement à taux variable

Généralement, quand un taux variable fluctue, le montant de vos paiements demeure le même durant votre terme. Tant qu’il demeure inférieur au taux fixe qui vous était proposé au moment de la signature, vous devriez ressortir gagnant. Les paiements se maintiennent au même montant durant la durée du terme, alors la fluctuation du taux variable a une incidence sur le montant du remboursement du capital versus le paiement d’intérêts, ce qui déterminera le solde du prêt à la fin du terme. En période de hausse de taux hypothécaires, vous pourriez ainsi vous retrouver avec un solde plus élevé qu’anticipé à la fin du terme, et donc au moment du renouvellement. Avec des taux plus élevés qu’au terme précédent et avec un solde hypothécaire également plus élevé que prévu, il est probable que vous deviez prévoir des paiements plus importants pour rembourser votre nouveau financement.

Discutez-en avec votre conseiller ou conseillère

Tout n’est pas qu’une question de dollars : vous devez aussi vous sentir à l’aise par rapport au prêt hypothécaire choisi et à la place qu’occupent les paiements dans votre budget. N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec votre conseiller financier ou conseillère financière afin d’obtenir un accompagnement personnalisé qui tient compte de votre profil, de votre situation, de vos projets et des prévisions économiques.

Ce contenu partenaire est une présentation de Desjardins.